Etant Normand, et donc Francophone, il me semblait important d’apporter une contribution en langue française à ce site afin que chacun puisse bien appréhender l’immense devoir accompli par le 38ème Groupe de la Royal Air Force (RAF) durant la Seconde Guerre Mondiale.
Pour la majorité des personnes mais pas seulement françaises, et c’est normal, le 38ème Groupe de la RAF n’évoque que bien peu de choses…
Et pourtant !
OVERLORD (D-Day, 6 Juin 1944), MARKET GARDEN (Hollande, Septembre 1944), VARSITY (Mars 1945, le passage du Rhin et la plus grande opération aéroportée de tous les temps), SOE, SAS, Résistance, Pegasus Bridge, Invasion de la Sicile, Batterie de Merville,… Tous ces noms ont un unique point commun : Le 38ème Groupe de la Royal Air Force !
Le 38ème Groupe a en effet cette particularité d’avoir sûrement été le seul à participer tous ces évènements majeurs de la Seconde Guerre Mondiale mais aussi d’avoir été oublié !

 

 

 

 

 

 

 

 

1012 hommes et femmes, de 18 à 45 ans, donnèrent leur vie en servant au 38ème Groupe de la Royal Air Force (dont 59 entre le 05 et 08 Juin 1944). Ils sont pour la plupart enterrés aux quatre coins de la France et de l’Europe.
Mais ne cherchez pas, il n’existe pratiquement pas de mémoriaux, à peine tout au plus quelques lignes dans certains livres anglais pour rappeler que le 38ème Groupe fournit les premiers avions des premières troupes aéroportées du Commonwealth (avec lesquelles ils expérimentèrent cette arme nouvelle) mais fut aussi l’un des principaux Groupes aériens de ravitaillement des forces de la Résistance et spécialement en France. Presque toutes les forces secrètes de Bretagne et leur vivres furent, par exemple, acheminées par le 38ème Groupe.
Le fameux Pegasus Bridge pris par le Major Howard la nuit du 05 au 06 Juin 1944 ne le fut que parce que des Halifax du 298ème Escadron du 38ème Groupe avaient amené les planeurs exactement au bon endroit au dessus du Calvados !
Toutes les forces aéroportées britanniques la nuit du 05 au 06 juin 1944 furent amenées par les avions du 38ème Groupe.
Autre exemple :
Market Garden. Le 38ème Groupe y fut présent du 17 au 23 Septembre 1944. 110 hommes du 38ème Groupe laissèrent leur vie durant cette semaine.
De très jeunes aviateurs, dont peu avaient plus de 20 ans, décrirent cet effroyable théâtre d’opération hollandais, où les avions allemands s’acharnaient sur eux jusqu’à ce qu’ils s’écrasent en feux, mais aucun bombardier du 38ème Groupe (pourtant pratiquement dépourvus d’armement défensif car jugé trop lourd !) ne recula et un escadron, le 190ème du 38ème Groupe, le 21 Septembre, ne vit revenir que 3 de ses avions de Hollande… Certains escadrons du 38ème Groupe ne purent même plus participer au ravitaillement désespéré des troupes alliées car ils avaient été décimés.
Ceci n’est qu’un des multiples exemples de bravoure des hommes du 38ème Groupe que vous découvrirez au travers des pages de ce site qui rend hommage à ces hommes de l’ombre, qui sont tombés à travers toute l’Europe, et pour lesquels nos amis Hollandais en 2004 ont inauguré un monument en souvenir de leur sacrifice lors des cérémonies du 60ème Anniversaire des opérations de Market Garden.
Un bien bel Hommage.
Des Résistants en Europe occupée, par une nuit bien claire, aux aguets, à la probable merci des allemands, sont dans un champs, et soudain un vrombissement. Il s’amplifie. Chacun se raidit, on dirait que la terre entière va être réveillée. On allume le signal. On scrute le ciel. Et soudain un Bombardier, seul, surgit, cercle au dessus du champs. Il a reconnu le signal. Des corolles se dessinent sous le Bombardier. Ce sont les armes, vivres et autres trésors tant attendus. Cette scène commune de la Guerre, mais au combien oubliée par beaucoup, fut menée des centaines de fois par les équipages du 38ème Groupe livrés seuls, et pendant des heures, à la merci de l’ennemi au dessus de l’Europe avec toujours pour seule défense l'unique mitrailleuse arrière de leur Bombardier.
Le 38ème Groupe à la fin du conflit en Europe aura largué entre autre :
- 41775 Containers,
- 41999 Colis,
- Des dizaines d’agents du SOE,
- Pratiquement tous les SAS,
- Mais aussi des agents du SIS, des ballots, des tracts,…

J’espère que ces quelques lignes vous auront donné envie de découvrir, à travers le site, ces aviateurs de l’ombre et leur missions toutes plus périlleuses les unes que les autres, à bord d’avions aujourd’hui disparus des musées tels que les Whitley, Albemarle ou encore le Stirling, que la Stirling Aircraft Society maintient en vie dans nos mémoires, et qui participe au projet de reconstruction de ce colosse. Mais aussi à bord du Halifax dont un groupe de bénévole a fait renaître, au Canada, le seul bombardier du 38ème Groupe encore existant de nos jours et exposé au RCAF Memorial Museum de Trenton, Ontario, Canada. Il s'agit du Halifax NA337 abattu, en Avril 1945, lors d'une mission pour le SOE, et qui reposait depuis 50 ans par 224 mètres de fond dans un lac norvégien au moment de sa récupération !
Ces hommes ont réalisé des actes d’une extrême bravoure et leur modestie est à la hauteur de leurs actes.

 

 

 

 

 

 

 

Ceci n’est qu’un petit hommage mais il est amplement mérité.

‘PAR NOBILE FRATRUM’

Bruno LECAPLAIN

RAF WWII 38 GROUP SQUADRONS REUNITED - VERSION FRANCAISE
Le Stirling
Main Page Main Page Main Page Main Page Main Page Main Page